echographie doppler à dunkerque et grande synthe
Qu’est-ce qu’une échographie doppler ?
14 janvier 2020
Journée du Sommeil 2020 : dossier complet sur le sommeil
5 février 2020

Diverticules : Qu’est-ce que c’est ?

diverticules Consultations de Gastro-entérologie à la Polyclinique de Grande-Synthe

Un diverticule est une anomalie du côlon qui s’associe souvent à des troubles fonctionnels intestinaux et apparaît spontanément au cours du vieillissement. En effet, près de 30% des personnes de plus de 60 ans ont des diverticules dans le côlon. Dans 10 % des cas, ces diverticules peuvent s’infecter. Cependant, il n’y a aucun risque de cancérisation.

Qu’est-ce qu’un diverticule ?

Le système digestif est constitué de la bouche, l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le côlon ou « gros intestin » et se termine par le rectum et l’anus. Le côlon est placé dans la cavité abdominale en cadre autour de l’intestin grêle. Les diverticules sont des petites poches qui se forment sur la surface extérieure du côlon.

Ces diverticules sont des petites poches de 0,5 cm à 1 cm de diamètre : la couche la plus interne de l’intestin (la « muqueuse ») perce la couche de fibres musculaires qui l’entoure (la « musculeuse ») et fait saillie dans la cavité abdominale (la « cavité péritonéale »).

On parle de diverticulose colique, ou diverticulose du côlon, quand il y a plusieurs diverticules.

On parle de diverticulite lors de l’inflammation d’un diverticule. La diverticulite survient après stagnation de matières fécales et entraîne une pullulation microbienne.

Quelles sont les causes de la diverticulose colique ?

Les diverticules apparaissent lorsque la pression à l’intérieur du côlon est suffisamment forte, pendant suffisamment longtemps, pour que la muqueuse soit poussée à travers la musculeuse, le plus souvent aux endroits où les vaisseaux sanguins pénètrent dans l’intestin.

La pression intra-intestinale augmente lorsque l’alimentation est pauvre en fibres et trop riche en sucre et que la personne ne pratique pas une activité physique régulière.

L’apparition d’une diverticulose est plus fréquente chez les personnes qui souffrent de constipation chronique, car celle-ci est due aux mêmes facteurs de risque.

Comment se manifeste une diverticulose colique ?

La maladie est souvent latente (ne donnant aucun symptôme) et découverte à l’occasion d’un examen radiologique ou d’une coloscopie, pratiqué pour des troubles du transit colique : constipation banale, signes de colopathie…

Les diverticules ne restent pas vides. En effet, des matières fécales dures comme de la pierre peuvent s’y accumuler. Ces petits cailloux (appelés stercolithes) peuvent irriter le diverticule et provoquer une inflammation ou une infection dans 10 % des cas, on parle de diverticulite.

Parfois qualifiée d’« appendicite gauche », les symptômes les plus courants de la diverticulite sont les douleurs dans la partie gauche basse du ventre, de la fièvre, des troubles du transit intestinal (essentiellement de la constipation) et une augmentation du taux de globules blancs dans le sang.

Environ 70 % des patients qui font une première poussée de diverticulite n’auront, après traitement, aucune récidive.

Il peut survenir des complications : perforations, abcès, fistules, hémorragie.

Comment traiter une diverticulose du colon ?

La diverticulose banale ne nécessite ni opération ni médicament. En revanche, un régime riche en fibres est recommandé.

La diverticulite, quant à elle, se traite par des antibiotiques. Elle peut nécessiter une hospitalisation. En fin de compte, on opère en cas de récidive de la diverticulite et si des complications apparaissent. Une diverticulite ne peut se cancériser.

 

La Polyclinique de Grande-Synthe  dispose d’un service de Gastro entérologie, les consultations se font sur rendez vous.